[Digital] Quand la cybercriminalité menace les entreprises françaises !

0
67

La cybercriminalité est désormais considérée comme la première menace criminelle auxquelles peuvent être confrontées les entreprises.

Cette augmentation du risque s’explique par deux facteurs :

  • Le développement massif du numérique à travers le monde qui permet aux groupes criminels en France et à l’étranger de s’organiser et de mener des opérations illégales plus facilement
  • La transformation numérique des différents secteurs de l’économie : Aujourd’hui, toutes les entreprises utilisent des ordinateurs et des smartphones connectés à Internet pour mener à bien leur business. Cette numérisation s’accompagne de facto de risques cybernétiques.

Sur son site internet, l’entreprise Expert Line, éditeur de solution de sécurité IoT, rappelle que contrairement aux idées reçues, le risque cybercriminel ne touche pas seulement les grandes entreprises, bien au contraire !

Les petites et moyennes entreprises sont plus impactées par les attaques informatiques. Manque de budget et de formation expliquent cet état de fait.

Les menaces concrètes liées à la cybercriminalité

Certaines pratiques et certains développements technologiques augmentent le risque d’être ciblé par des hackers.

L’Internet des objets (IoT) – Désormais, beaucoup d’objets de notre quotidien sont connectés au net.

Les nouvelles imprimantes, haut-parleurs et robots industriels sont souvent vulnérables au piratage informatique.

La machine à café du bureau peut exposer le réseau de votre entreprise exposé à des attaques informatiques.

Les risques associés à l’Internet des Objets ne doivent pas être pris à la légère !

Attaques DDoS – Le déni de service distribué (DDoS) est une cyber-attaque qui vise à mettre un site hors-ligne en inondant son serveur avec de multiples requêtes.

Certaines entreprises peu scrupuleuses font appel à des groupes de hackers afin de mettre hors-ligne le site des concurrents.

Dans la plupart des cas, les cybercriminels organisent des attaques DDoS et exigent ensuite une rançon auprès des entreprises ciblées. Un site hors-ligne pour un e-commerce peut représenter des pertes catastrophiques !

Le Phishing – Le phishinge est peut-être la méthode la plus connue pour attaquer l’ingénierie sociale.

Les cybercriminels incitent les employés d’entreprises stratégiques à divulguer des informations en se faisant passer pour des organismes tiers (banques, notaires, avocats, médias, etc.)

Les grandes entreprises dépensent plusieurs millions d’euros par année pour faire face à ce genre de menace. Le vol d’informations n’est pas la seule perte !

Le temps consacré par les employés pour se protéger des attaques de phishing nuit à la productivité dans la plupart des entreprises.

Une prise de conscience des risques liés au cybercrime dans le monde de l’entreprise

Le média spécialisé Solutions Numériques rappelle dans un article que les coûts liés à la protection contre les cyber-attaques a bondi de 23% en 2018.

Conscientes des risques toujours plus importants, les entreprises françaises cherchent désormais à se protéger au maximum en faisant appel à des professionnels en sécurité informatique !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here