[Edtech] Kartable, la plateforme qui aide à faire ses devoirs !

0
64

Le secteur de l’éducation continue de croître rapidement dans le monde entier et la France ne fait pas exception.

Des start-ups françaises comme 360Learning, Neodemia, digiSchool, Unishared et d’autres cherchent à capitaliser sur le besoin de modèles plus innovants pour l’apprentissage.

Le système éducatif traditionnel continuant de subir des pressions en France et à l’étranger, ces startups sont susceptibles de jouer un rôle important dans l’élaboration d’une nouvelle approche de l’éducation.

Alors que les MOOC et d’autres modèles EduTech ont décollé plus rapidement sur d’autres marchés, les investisseurs commencent à en prendre note, avec plusieurs start-ups EduTech qui ont levé des fonds au cours des des dernières années.

Kartable, une success-story made in French Tech 

Fondée en 2011 par Sarah Besnaïnou et Julien Cohen-Solalwith, Kartable offre des cours gratuits destinés aux élèves du collège au lycée.

Couvrant un large éventail de sujets tels que la physique, les mathématiques, l’anglais, el’espagnol, la géographie, etc., les fondateurs ont cherché à combler ce qu’ils considéraient comme un manque de contenu de cours en ligne fiable et accessible en France.

En 2014, la startup, avec un tour de financement, avait renforcer son équipe de développement afin de travailler activement sur de nouvelles fonctionnalités sur leurs plates-formes web et mobiles.

Bien que leur plateforme ait atteint 1 million de visiteurs mensuels, leur modèle d’affaires n’était pas encore clairement défini.

Depuis, ils se sont penchés en faveur d’un modèle freemium avec abonnement mensuel.

Des avis divergents sur Kartable

Dans un article datant de 2017, le journal l’Etudiant avait souligné la perception différente des élèves et des profs au sujet de l’application.

Les élèves semblaient fortement appréciés Kartable quand les professeurs, eux, pointaient du doigt la gamification (qui n’arrange pas les problèmes d’attention) ainsi que les erreurs de certains manuels.

Kartable : la fracture entre les technologies et l’éducation

Kartable est l’exemple même où des entrepreneurs grâce à leur offre réussissent à combler une inefficience.

L’Education en France, contrairement à l’Allemagne ou l’Angleterre, accuse en effet d’un certain retard au niveau des nouvelles-technologies. La plupart des cours ne sont pas digitalisés et aucune plateforme n’est mise en place par l’Etat pour prolonger et faciliter l’apprentissage des élèves.

Si l’Edtech française est aussi dynamique, c’est aussi parce que les opportunités sont encore nombreuses à devoir être explorées !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here