Social Ads : la data au centre du processus d’amélioration

0
270

Les réseaux sociaux occupent une place prépondérante dans nos vies. Ils comptent toujours plus d’utilisateurs, et de nouvelles plateformes apparaissent chaque année, cherchant à se tailler la part du lion. Au cœur de leurs modèles : la data, pour adapter toujours plus le contenu proposé à chaque utilisateur. 

La data, au centre du fonctionnement des réseaux sociaux

La scandale Cambridge Analytica qui a éclaboussé Facebook a mis en lumière que nos données personnelles étaient un outil crucial pour les réseaux sociaux. 

L’usage qui en est fait porte parfois à controverse. Ainsi, il n’est pas foncièrement gênant que Facebook ou Instagram nous présentent ces superbes sneakers que nous avons cherché sur un site e-commerce quelques minutes avant, sans l’acheter. 

Cela devient plus problématique quand nos déclarations sur les sites et applications de rencontres, par exemple, sont recoupées avec nos habitudes de consommation et pourraient être exploitées de façon malhonnête par certains annonceurs peu scrupuleux. Ce qui justifie les réflexions actuelles sur une régulation de l’usage qui est fait de la data sur ces plateformes, mais aussi auprès des prestataires du marketing et de la communication qui manipulent ces données. Yupik.fr est une agence web qui fait en sorte de respecter le cadre admis par le RGPD sur les données issues des plateformes sociales.

Toujours est-il qu’aujourd’hui encore, les algorithmes de Facebook, comme des autres médias sociaux, se nourrissent chaque jour de milliards de données, qu’ils mettent à profit pour définir quelles publications présenter sur chacun de nos fils d’actualité, mais également -et surtout ? – à des fins publicitaires. 

La data : le combustible du social ads

A l’heure où, pour les pages entreprises, le reach organique sur Facebook s’est réduit comme peau de chagrin…

A l’heure où Instagram réduit le nombre de publications organiques sur les fils d’actualité, pour faire la part belle aux posts sponsorisés…

… il devient désormais presque indispensable pour les entreprises d’ouvrir le porte-monnaie, si elles souhaitent être visibles sur les réseaux sociaux. 

On parle de Social Ads, pour désigner le fait de faire de la publicité sur les réseaux sociaux, qu’il s’agisse de Facebook, Instagram, Youtube, Twitter, Linkedin, ou plus récemment Tiktok. 

Et qui dit Social Ads, dit immédiatement « data » : exploitation des données des utilisateurs. A l’image du pétrole qui fait encore tourner l’industrie mondiale, la data est souvent présentée comme le nouvel or noir : la poule aux œufs d’or du XXIème siècle. Un nouvel or noir au cœur du réacteur de toutes ces plateformes sociales.

En effet, si chaque plateforme présente ses spécificités, toutes permettent à l’annonceur de choisir, plus ou moins finement, les internautes susceptibles de voir sa publicité. Facebook Ads, en particulier, est passé maître dans l’art de cibler, avec une grande précision, l’utilisateur que votre publication intéressera le plus. 

Les options de ciblages sont nombreuses, et s’appuient sur les centres d’intérêts déclarés par les internautes, mais également sur un volume inimaginable d’informations recueillies sur chacun d’entre nous.

 

Annonceurs et plateformes : la data est la clef du succès

Bien sûr, comme nous l’avons évoqué ci-dessus, l’exploitation de la data n’est pas sans écueils. Bien sûr, il est aisé de s’émouvoir que nos données personnelles soient ainsi utilisées à grande échelle. Force est néanmoins de constater que cela arrange les annonceurs tout autant que les plateformes… mais également les internautes eux-mêmes !

Vous en avez assez de tomber sans cesse sur des publicités à mille lieux de vos centres d’intérêt ? Cela vous exaspère d’être sans cesse contraint de visionner des vidéos sur des services qui ne vous seraient d’aucune utilité ? Les réseaux sociaux et les annonceurs aussi. Vous perdez votre temps, ils perdent de l’argent.

Les algorithmes des Social Ads s’appuient ainsi aujourd’hui sur le machine learning pour tenter, grâce à la data, de proposer le bon produit ou service, à la bonne personne, au bon moment. Ou comment utiliser la data intelligemment, pour que chacun y trouve son compte…

En somme, la data joue donc, dans l’ombre, un rôle crucial dans nos vies. Elle est le carburant sur lequel s’appuient les plateformes pour nourrir leurs algorithmes de Social Ads, et les améliorer encore et toujours.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here